Page biblique décembre 2018

Distributeur(s) de cadeaux !!!

>>> ELSA PFLUG

Cet automne, j’ai demandé à mes élèves de CP : pour vous, qui est Dieu ? Plein d’enthousiasme, un petit garçon a levé le doigt et s’est exclamé : c’est celui qui distribue des cadeaux ! Je reformulais : comme le Père Noël, c’est ça ? : il acquiesça – je crois bien qu’il ne faisait pas de différence entre les deux personnages !

Le don de Dieu est JOIE

Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ! (Ac 20,35). À Noël, Dieu nous a donné son Fils. Comment ne nous donnerait-il pas tout avec son Fils ? (Rm 8, 32).

Voilà le fondement de toute vie chrétienne, manifesté dans le baptême, qui nous murmure tout au long de notre vie : enfant, homme, femme, tu es aimé. L’amour a pris forme humaine en Jésus, et t’appelle par ton nom. Ce cadeau de Dieu pour toi est pur don gratuit, et quelque soit ta réponse, il ne changera pas, ne sera pas retiré. Il se manifeste sans cesse par toutes les bonnes choses qui te sont données : la nourriture et le toit, la nature et la musique, la science et la technique, la famille et l’amitié.

Tel le Père Noël de nos imaginaires, vrai papa gâteau, Dieu se réjouit de nous offrir la vie et tous ses dons. It’s his pleasure ! Joie partagée ?

Le don de Dieu est VIE

Jésus a dit : Moi, je suis venu pour que les humains aient la vie, et l’aient en abondance (Jn 10,10).

Le don de Dieu, lorsqu’il est reçu et déballé, transforme la vie du destinataire en profondeur. C’est le plus beau des cadeaux, d’une qualité inégalable. Ce qui est curieux, c’est que celui qui envoie le cadeau et celui qui le transporte (qui exercent tous deux le même métier : berger) ne font qu’un, et ces deux-là ne font qu’un avec le cadeau (vous suivez ?). Le berger-cadeau (ou le berger envoyé par l’autre berger et portant le cadeau qui résume tout) veut apprendre aux destinataires à en user selon le mode d’emploi du berger-expéditeur : faire des choix de vie plutôt que de mort, accepter leur condition humaine, déployer leur identité propre dans une juste relation aux autres, unifier leur être en Dieu, et entrer dans la dynamique du don 1. Le berger-cadeau sait ce qu’il fait et ce qu’il dit : il est un guide entièrement digne de confiance.

[N.B. Attention à ne pas suivre les mauvais guides qui font leur propagande en distribuant de faux modes d’emploi, enseignant des choses comme l’activisme effréné, l’encombrement de l’existence par le culte de la consommation, l’individualisme et l’égoïsme comme norme, le mécontentement chronique ou encore une hypersexualisation qui fait du corps un objet déconnecté du cœur – ça donne pas envie, hein ? – Il convient de se référer de préférence au guide fourni par l’expéditeur du cadeau.]

Contrairement à ceux du Père Noël dont on ne peut pas toujours être sûr de la qualité, chaque cadeau de Dieu est de standing élevé et garanti sans contrefaçon. À vos marques, prêts, déballez !

Le don de Dieu est LIBERTÉ

Jésus nous dit : Vous avez reçu gratuitement, donnez aussi gratuitement (Mt 10,8). Voilà le secret du bonheur, à Noël et toute l’année.

Nous sommes des tuyaux d’arrosage. L’eau sortant du robinet n’est pas faite pour rester dans le tuyau, mais pour arroser le jardin dans lequel il a été installé. Elle ne doit pas stagner : il faudra veiller à ce qu’elle puisse s’écouler librement et quotidiennement pour rester claire et fraîche.

Dans notre société, le Père Noël est souvent pris en guet-apens pour servir nombre de causes souvent inavouables. Veillons à ne pas emprisonner le distributeur du don suprême, j’ai nommé Dieu, dans nos idées arrêtées ou nos réserves avares. Laissons-le agir librement en nous et autour de nous, et nous émerveiller par sa créativité, son humour et son amour… et le rafraîchissement qui sera livré avec !

Et puis, nous avons tous un cadeau à offrir au distributeur de tous bienfaits : notre reconnaissance. La boucle est bouclée, Joyeux Noël à tous !

1. Simone PACOT, Reviens à la vie ! 5 repères essentiels pour avancer.