Qui sommes nous ?

L’Union des Églises Protestantes d’Alsace-Lorraine (UEPAL) réunit depuis 2006 les deux établissements publics du culte que sont l’Église protestante (luthérienne) de la confession d’Augsbourg d’Alsace-Lorraine (EPCAAL) et l’Église protestante réformée d’Alsace-Lorraine (EPRAL), l’une et l’autre crées par les articles organiques du 18 germinal an X (8 avril 1802).

La Réforme protestante s’est implantée à Mulhouse, république alliée de Bâle depuis le traité du 5 juin 1506, par édit du magistrat Jean-Oswald Gamsharst en date du 29 juillet 1523. Dans un premier temps elle cohabite avec des clercs restés fidèles au Saint-Siège de Rome. Après le colloque de Berne de 1528, la messe est abolie et ne demeure plus dans la cité que le culte réformé célébré en allemand dans la Stephanskirche.

En 1661, une communauté francophone, financée par des officiers huguenots en garnison à Brisach, s’installe dans l’ancienne église des Franciscains abandonnée depuis la Réforme. Avec le Concordat de 1801 et la réintroduction du catholicisme romain à Mulhouse en 1803, la paroisse réformée francophone en perd l’usage. Elle est accueillie dans la Stephanskirche des réformés dialectophones jusqu’à la construction d’un bâtiment propre, le temple St-Jean, inauguré le 10 avril 1836. En 1856, avec la démolition de la Stephanskirche, c’est au tour de la paroisse dialectophone de trouver refuge dans le temple francophone, agrandi pour l’occasion, jusqu’à ce que le temple St-Étienne soit inauguré le 1er novembre 1866.

De 1895 à 1904, seront construit les temples réformés St-Paul (quartier ouvrier de la Cité) et de Dornach (commune indépendante jusqu’à son rattachement à Mulhouse en 1914) ainsi que l’église luthérienne St-Martin.

Avec les Trente glorieuses apparaitront trois nouveaux ensembles : St-Marc (Bourtzwiller), St-Pierre (quartier du Drouot, implantation abandonnée quarante ans plus tard) et Illberg-Côteaux. La chapelle de l’Illberg, construite en préfabriqué, sera rasée pour être remplacée en 2013 par le centre communautaire réformé Terre nouvelle.

Marque de l’histoire de la ville, nos sept lieux de vie sont gérés par trois Conseils presbytéraux, luthérien de St-Martin, réformés de Dornach et Mulhouse.